L’infidélité, un marché porteur !

L’infidélité, un marché porteur !

Je vous invite à lire le papier publié par Géraldine Meignan dans le dernier numéro de L‘Expansion.

A l’heure ou nous nous efforçons tous et toutes professionnellement de maintenir la fidélité de nos clients, le marché de l’infidélité « privée »est devenu un business en plein développement.
Sites de rencontres pour gens mariés, hôtels dédiés aux relations extraconjugales, plus insolites, agences d’alibis. De plus en plus d’entreprises ont fait de l’adultère leur fonds de commerce.
Même la fausse enquête de satisfaction après le faux séjour !
Le scénario est bien rodé, quasi imparable :
Une femme annonce tout sourires à son conjoint qu’elle vient de remporter un jeu-concours sur Internet : un week-end de remise en forme en thalassothérapie.
En réalité, elle projette de partir batifoler quelques jours à Rome avec son amant.
Mais ça, seule l’agence en ligne « SOS-mon-alibi-beton.fr » le sait. Elle va s’occuper de tout, dans les moindres détails.
L’envoi du courriel annonçant le prix du jeu-concours, le SMS de confirmation de l’hôtel, et même l’enquête de satisfaction réalisée à l’issue du séjour par un faux institut de sondage.
 
Pour les maris jaloux ou méfiants, l’agence fournit aussi des photos montrant l’épouse volage en pleine séance de gym aquatique ou de bain hydromassant.
Lire l’article complet sur le site de l’Expansion

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.