Il faut 80 % de satisfaction pour garantir sa réputation et sa croissance !

Il faut 80 % de satisfaction pour garantir sa réputation et sa croissance !
cliquez sur l’image pour l’agrandir

Si un client satisfait le dit à 3 personnes et un mécontent à 9 personnes, quel
est l’effet du bouche à oreille sur la réputation des entreprises ?

A quel taux de satisfaction / d’insatisfaction commence-t-on à détruire de la valeur ?

Je me suis amusé à faire l’exercice en commençant avec 70% de clients satisfaits.
Suivez-moi dans ma démonstration.Pour une base de 100 clients :

  • Avec 70 % de clients satisfaits qui en parlent à 3 personnes, vous avez une réputation positive auprès de 210 personnes.
  • Avec les 30 % d’insatisfaits qui en parlent eux à 9 personnes vous aller avoir une réputation négative chez 270 personnes.
  • Le solde est donc négatif : 270 – 210. Vous avez donc 60 personnes (sur 100 clients au départ) qui ont entendu dire du mal de vous !
  • Pas sûr que votre business modèle y résiste !
Votre taux de satisfaction d’aujourd’hui, fabrique un écosystème favorable ou défavorable à votre développement commercial de demain !
 
Pour lire la suite de ma démonstration cliquez sur la ligne en dessous
  • Avec 75 % de clients satisfaits, votre réputation est à 0, vous avez autant de personnes qui ont entendu dire du bien que du mal de votre entreprise.
  • Il faut atteindre 80 % pour avoir un solde positif de 60 clients.
  • A 95 % de clients satisfaits, vous avez une excellent réputation puisque vos 100 clients de départ vous ont encensé chez 240 personnes !
Ce modèle est très simpliste mais il démontre bien l’effet de la réputation et l’effet multiplicateur du web et des avis clients.
Un de mes professeurs de marketing me disait toujours qu’il valait mieux un modèle simple qui mobilise plutôt qu’un modèle compliqué qui paralyse ! J’ai bien retenu la leçon….
Je vais m’amuser à faire une autre simulation avec ces mêmes taux, basés sur le NPS afin de voir à quels chiffres de réputation nous arrivons… Rendez-vous dans un prochain billet !

Ce modèle (simple) ne prend bien entendu pas en compte la
fuite de vos clients actuels,
du fait de leur faible taux de satisfaction…

Ce modèle (simple) ne prend pas en compte l’effet Web ou les avis sont multipliés par 100 ou 1000 (voir papier)

Christian BARBARAY http://www.init-marketing.fr/

Imprimer cet article

Ce blog est animé par Christian BARBARAY, PDG fondateur de la société INIT, Institut d’études marketing, Expert en Relation Client, créé en 1995 (30 personnes – 4,5 M € de CA). INIT est le premier spécialiste français de l’écoute client : Études satisfaction & fidélité - Études à chaud et Feedback client - Impact économique de l’Expérience client - Retraitement d’enquêtes et de données existantes pour mieux les valoriser.

Pour un premier contact, cliquez ici

Ce blog est animé par Christian BARBARAY, PDG fondateur de la société INIT, Institut d’études marketing, Expert en Relation Client, créé en 1995 (30 personnes – 4,5 M € de CA). INIT est le premier spécialiste français de l’écoute client : Etudes satisfaction & fidélité - Etudes à chaud et Feedback client - Impact économique de l’Expérience client - Retraitement d’enquêtes et de données existantes pour mieux les valoriser… Pour un premier contact, cliquez ICI

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*